Lola a trouvé son job à New York dans la robotique, sous un visa E2

trouver un emploi aux Etats-Unis, à New York City, dans la robotique sous un visa E2

Lola travaille actuellement aux Etats-Unis sous un visa E-2. Plus précisément, elle a réalisé son rêve : travailler à New York ! Elle a trouvé son job en utilisant le quizz, pour trouver le visa qui lui correspondait le plus (le E-2 donc), ainsi que le pack Get Ready, le service de revue de CV, et le pass Stand Out de USponsorMe. 🙂 Découvrez son histoire et nos conseils pour trouver un job aux USA en tant que français.

Voici son interview :

Retranscription :


Sarah : Salut Lola

Lola : Bonjour

Sarah : Peux-tu s’il te plaît te présenter rapidement : ton poste que tu avais, ton background, ton expérience, les études que tu as faites ?

Lola : D’accord. Donc je serai fraîchement diplômée cette année de mon école d’ingénieur à Paris, et j’avais déjà effectué deux stages de robotique : un en Chine chez ABB, une multinationale. Et je suis actuellement sur place aux États-Unis en train de faire un autre stage de robotique à Texas A&M University. Et donc voilà j’étais à la recherche de mon premier emploi et je souhaitais travailler à New York.

Sarah : Ok et du coup tu étais à la recherche de ton emploi aux États-Unis en tant que Français. Et c’est quand que tu as commencé la recherche en fait ?

Lola : J’ai vraiment commencé le 1er janvier. Et voilà … pendant quatre mois, je m’y suis mise à fond, minimum six heures par jour.

Sarah : Et ça a marché 🙂 Tu m’avais dit que tu avais reçu ton offre le 25 Mars je crois ?

Comment Lola a axé sa recherche en tant que Français

Lola : Le 28 mars alors que j’avais prévu d’abandonner le 1er avril, parce que j’avais l’impression de perdre mon temps. Mais en fait, non il faut vraiment continuer jusqu’au bout, ça paie.

Sarah : C’est cool ! Comment as-tu procédé ? Tu t’es aidé de quels outils ?

Lola : Donc vraiment je partais de rien d’autant que c’était ma première recherche d’emploi. J’avais seulement effectué les stages. Donc j’ai directement cherché sur internet pour cibler mes recherches en tant que Français. Et j’ai trouvé USponsor Me, et ça m’a tout appris, parce que c’était un monde que je ne connaissais pas du tout. Par exemple de ce qui est de rédiger le CV, les ATS, rédiger un CV qui est précis, pour un poste ciblé. C’est vraiment ce qui m’a aidé, parce que il y a énormément de postes, énormément de compagnies, on ne sait pas par où commencer. Donc ça m’a permis de m’organiser pour ma recherche d’emploi.

A la recherche d’un job aux US? Apprenez à écrire un CV américain ici.

Exempel de CV pour travailler à New York

Exemple de CV pour travailler à New York

Sarah : Et là, où tu as trouvé du coup, ça va être où ?

Lola : Je vais travailler à New York. A Manhattan plus précisément, dans une entreprise française.

Sarah : Dans une entreprise française ! Et du coup ça sera une petite ou une grande entreprise ?

Lola : C’est plutôt une petite entreprise. Ce qui me permet d’avoir un poste plus important (même en tant que Français), un poste de Chef de Projet Technique.

La recherche du visa idéal pour le projet de Lola

Sarah : C’est super !

Lola : Oui c’est vraiment ce que je voulais donc voilà. C’était un peu, soit on vise une grande entreprise, on a un poste un peu plus bas niveau. Mais ça, c’est exactement ce que je voulais je suis vraiment super contente !

Sarah : C’est super, et du coup comment tu as trouvé finalement ?

Lola : Oui donc, pour trouver un emploi aux Etats-Unis (et pouvoir travailler à New York), ce qui est vraiment le plus important, enfin, le plus gros problème, c’est vraiment les visas. Donc ça a été, il faut vraiment cibler, savoir cibler son Visa et c’est grâce à vous que voilà, j’ai pu savoir quel Visa cibler. Donc au début, j’étais partie sur un H1B, et c’est en continuant à chercher, à parler avec vous, que je me suis rendue compte que je pouvais avoir un autre Visa en tant que Français, via une entreprise française.

Sarah : Tu avais fait le quiz en fait

Lola : Oui c’est le quiz et vraiment j’ai recherché, j’ai pris énormément de temps à rechercher sur internet, à lire des textes de droit, etc. Ça me prenait énormément de temps, je ne savais plus où donner de la tête, et vraiment ce quiz il a été,… il a été super parce que pas une seule fois je m’étais posée la question, quoi. J’avais pensé à ce visa, le E2.

Imaginez-vous vous même travailler à New Yok ?

Comment trouver un Visa travail aux USA en tant que français ?
Sarah : Oui, et c’est super du coup, quand tu leur a proposé ça, ils ont dit « c’est bon » ?

Lola : Oui, ils m’ont dit que de toute façon, c’est ce qu’ils avaient prévu.

Sarah : C’est cool, c’est cool donc vous étiez sur la même longueur d’onde. Même avec un VIE et en tant que Français, tu peux avoir un E2. Je pensais que c’était vraiment lié au visa.

Lola : Non justement, donc là ce ne sera pas un VIE, ce sera un contrat local.

Sarah : Oui d’accord, tu pourras y rester…

Lola : 2 ans, ou autant que je veux ! Parfait. Le VIE m’a permis plutôt de trouver le contact de la RH, et comme ça on a négocié ensemble le poste etc.

Sarah : D’accord ! Super ! Ok, c’est super cool et du coup, j’imagine qu’au niveau de ton salaire, tu vas être payés au même niveau que les salariés en interne, n’est-ce pas ?

Lola : Oui, je serai plutôt bien payée. Les entreprises françaises, ce qui est bien, c’est qu’on a beaucoup d’avantages français, comme la Sécurité Sociale, les vacances, les congés, les congés payés, ils payent aussi quelques aller-retour.

Comment faire le tri parmi toutes les offres disponibles ?

Sarah : Ça c’est cool, donc tu as pu négocier quand même des avantages en plus.

Lola : Oui, beaucoup d’avantages que je n’aurais pas forcément pu négocier avec une entreprise américaine (en tant que Français).

Sarah : Et du coup ma dernière question : qu’est ce que toi tu conseillerais à quelqu’un qui recherche un emploi aux US ?

Lola : Alors voilà, moi le plus gros problème auquel j’ai été confronté, ça a été qu’il y a beaucoup trop d’offres, beaucoup trop de compagnies, beaucoup de postes, donc il faut vraiment cibler et savoir ce qu’on veut. Dans mon cas, un job dans la robotique et travailler à New York.  Et vraiment cibler une chose précise. Ne pas s’éparpiller, pas la peine de postuler pour des milliards de jobs et vraiment avoir un objectif précis, et rester motivé.

C’est vraiment USponsor Me qui m’a permis de rester motivée avec les emails. Tout. C’est ce qui m’a permis de ne pas baisser les bras parce que vraiment, j’ai eu mon poste le 28 mars. Le 1er avril, j’arrêtais tout, vraiment. Donc voilà, aller jusqu’au bout, tout est possible, vraiment jusqu’au bout, et voilà. Et surtout avec votre aide parce qu’on est seul et c’est dur pour le moral de recevoir des réponses négatives en permanence. Mais il faut s’accrocher à son objectif, même s’il parait aussi fou que partir travailler à New York.

Rester motivé pour trouver son Dream job !

Mais voilà, c’est comme ça que ça marche, c’est comme ça pour tout le monde donc vraiment pas désespérer. Et aussi, il y a un très bon niveau en France de mathématiques. On a un très bon niveau, on a vraiment des compétences, et il ne faut pas se laisser impressionner. Donc poursuivez votre but de travailler à New York jusqu’au bout.

Sarah : c’est très recherché effectivement, il y a quand même de la pénurie aux US.

Très bien merci beaucoup Lola pour ce témoignage qui, j’en suis sûre, va aider les autres.

Lola : Je l’espère !


Et vous concernant, avez-vous, vous aussi, trouvé votre job aux Etats-Unis (en tant que Français) sous un visa E-2 comme a fait Lola ? Comment avez-vous procédé ? Etait-ce facile pour vous de réussir à travailler à New York ?

Sharing is Caring!

Sarah Papasodaro

Expat in the USA, CEO & co-founder of USponsor Me. My goal is to help you achieving your American Dream: living and working in the USA. :)